31 mars 2008

"Le monde n'est ni signifiant ni absurde, il est!" Robbe-Grillet

C'est tout juste une traînée de sang , Un peu troublée par les éclats  de mes yeux explosés près de toi, Mais dix ans après, Comme un impact à rebours dans ma chair, J'ai un trou dans le vide. Je ne savais pas à ce moment là le pouvoir de l'absence. Elle a grandit comme moi, discrête, inexorable. Des prises de conscience successives, Des pertes d'insouscience sans surprise. Un crève-soeur, un poison. La peine comme angoisse et une certitude à faire perdre la raison... La voiture, le passage, ma soeur, ma traînée de... [Lire la suite]
Posté par Bleue_Berry à 00:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 mars 2008

Les monologues du hamster

Au coeur battant de la saga de Tristan et Iseut, j'angoisse un peu. Pas à cause de ces amants courtois qui me fond doucement rire avec leurs histoires de fess...euh, je veux dire de coeur, mais juste parce que je sais qu'il y a au moins une vérité dans ce texte, c'est celle de la séparation, de ce sentiment que quoi que l'on fasse, la seule chose qui nous sera attachée jusqu'à la fin, c'est notre tête sur nos épaules. Je n'ai que 20 ans et je sais depuis longtemps que grandir c'est apprendre à se séparer de ceux qu'on aime. C'est... [Lire la suite]
Posté par Bleue_Berry à 17:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 mars 2008

Clin d'oeil à Vincent Delerm

Tu iras acheter un peu d'argent au distributeur d'en bas, Il fera beau, il fera froid, ce matin d'octobre triste, ce matin d'octobre sobre, ce matin sans train. Tu reviendras un peu grognon du distributeur d'en bas, Tu seras beau, tout sera froid, ce matin d'octobre vide, comme le frigo blanc là-bas, sous le néon qui clignote avec entrain. Ce matin d'octobre je suis partie, j'ai fermé la porte sur nous deux, le temps d'un week-end. Mais ce matin froid te sourit malicieusement, et ce matin d'octobre... [Lire la suite]
Posté par Bleue_Berry à 16:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 mars 2008

Goodbye Valmont

Mon âme mon coeur brûle dans une boîte en terre, A l'abri de tes yeux assassins; Il leur faut fuir le pouvoir sanguinaire, De tes soupirs qui dévorent mes seins... Pour soutenir cette âme je n'ai plus que mes mains, Tremblantes de peine, Je m'abîme sans fin. Mon âme n'est plus en guerre, Mais en terre, Vaincue, C'est l'ultime protection qui freine les espoirs (Trop grands) D'une âne qui pleure du sang. Mon âme mon coeur brûle dans une boîte en terre, Défaite par tes yeux, Elle est ta... [Lire la suite]
Posté par Bleue_Berry à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mars 2008

Pensons de notre côté

Ton âme mon âne ne va plus très droit, peut être est-ce parce que tu broies, un peu trop seule, un peu trop lasse, Ta vie en bas, ta vie sans roi. Tralala Lala.
Posté par Bleue_Berry à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mars 2008

Ola Belle Trouvaille! Coeur rime avec peur! Et avec tracteur...

Ce matin ou cette nuit, T'as le fond de teint brouillé Comme une bouteille achevée en solitaire, T'as le fond des yeux touillé par le train-train des ennuis. Mais un coeur qui a la couleur-malheur d'un Smecta, ça donne pas envie. Reste ton âme mon âne.
Posté par Bleue_Berry à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]