30 avril 2008

Dimanche aprem à la griotte

Le lyrisme c'est comme l'orangina, ça se boit pur.
Avec des bulles dérisoires,
Avec des bulles corrosives,

Avoir la tête sur terre,
Grave, coincée, agrippée au gris,
Ses peurs dans les étoiles,
(Là où dorment des à venir)
Les pieds plus loin,
Et l'esprit d'ailleurs,
(C'est déjà ça),
C'est peut être par là qu'il faut danser.

Le lyrisme c'est comme  l'orangina,  pur c'est écoeurant.

Posté par Bleue_Berry à 17:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Dimanche aprem à la griotte

Nouveau commentaire